noémie fargier

Née en 1986, Noémie Fargier commence l’écriture en même temps que la mise en scène. Elle est lauréate en 2010 du Centre national du Théâtre pour Une recrue et en 2011 de la fondation Beaumarchais-Sacd pour Rona Ackfield, écrit à quatre mains (avec Élise Boch, Lara Khattabi et Lucie Pannetrat).

 

En tant qu’auteure metteur en scène, Noémie Fargier nourrit son écriture de ses expérimentations scéniques, tournées vers un théâtre sensoriel. Au sein de la compagnie Ascorbic, elle crée Une recrue (2012), Façading (2013), Cette présence juste derrière moi (2014), Marianne sur un fil (2016), passant d’une dramaturgie plurielle narrative à des formes plus performatives. Elle a également mis en scène Rona Ackfield (2012) au sein du collectif No panic, où la recherche d’une sensibilité à la fois tendre et violente dans le jeu, le travail plastique, sonore et vidéo, synthétise bien sa démarche.

 

En 2016, le texte poursuit une aventure indépendante, lors d’une double sélection par le comité de lecture de la Comédie de l’Est, et par celui du TAPS pour son festival Actuelles. Marianne sur un fil, première pièce de l’auteure à destination du jeune public, est accompagnée par le collectif À mots découverts, et sélectionné par les comités de lecture des Écrivains Associés du Théâtre à l’occasion du festival Catimino en partenariat avec la Belle Saison, et du Panta Théâtre. Le texte constitue le premier volet du « cycle de l’envol », cycle dramaturgique, qui touche aux non-dits des relations familiales et donne forme au point de vue de l’enfant.

 

Désireuse d’ouvrir sa recherche scénique à une réflexion plus large, tournée vers la transmission, Noémie Fargier accomplit un doctorat sur le son dans les spectacle vivant contemporain, dirigé par Marie-Madeleine Mervant-Roux et Peter Szendy, et délivre des enseignements pratiques et théoriques, dans le cadre universitaire, scolaire ou associatif.